S’aider soi-même

s'aider

La crise sanitaire que nous traversons a pu faire émerger plusieurs douleurs morales :

  • le stress du confinement, l’ennui et la frustration liés à l’isolement ou encore l’angoisse et la tristesse de la solitude
  • l’inquiétude par rapport à l’avenir, la peur d’être contaminé par le virus ou encore de contaminer votre entourage
  • la tristesse et l’angoisse de ne pouvoir être aux côtés d’un proche malade ou la peur qu’un proche hospitalisé décède
  • la peur de perdre le contrôle de votre consommation d’alcool ou d’une autre substance
  • l’épuisement dû à votre implication dans cette crise sanitaire ou encore à la difficulté de concilier vos engagements professionnels, la continuité scolaire à assurer auprès de vos enfants, en plus de vous occuper de la maison (ménage, courses…)
  • les sentiments d’impuissance et de culpabilité ressentis par les soignants lorsqu’ils n’ont plus les moyens de sauver un patient ou lorsqu’ils sont confrontés à la détresse des familles de patients hospitalisés.

Ces différentes douleurs morales n’ont rien de pathologique, ce que vous ressentez est profondément humain. Afin d’éviter que votre douleur ne se transforme en souffrance, nous vous conseillons de  :

  • Communiquer avec vos proches : appelez-les, prévoyez des réunions amicales et familiales via les applications de visioconférence.
  • Maintenir une bonne hygiène de vie : comme d’habitude, essayez de vous lever à la même heure chaque jour de la semaine, prenez soin de vous comme si vous alliez travailler ou étudier, veillez à manger équilibré et faites du sport grâce aux applications qui vous proposent des programmes adaptés à ce qui vous convient.
  • Prévoir un emploi du temps pour rythmer vos journées.
  • Ne pas regarder en continu les chaines d’information, être exposé à un contenu négatif en permanence est très néfaste pour votre humeur.
  • Faire des activités qui augmentent votre confiance en vous (rangement, tri, jardinage, cuisine…).
  • Faire une activité qui vous procure du plaisir et de la détente (regarder un bon film, lire, marcher, faire du sport…).
  • Gérer votre anxiété, votre stress, votre tristesse à l’aide d’exercices de méditation.

 

Attention, si vous avez des idées suicidaires, le premier pas est alors d’appeler votre médecin ou le 15.

Nous vous proposons ici des conseils avec :

  1. Des exercices de méditation mis à disposition par Stéphany Pelissolo
  2. L’application Mon Sherpa, accessible gratuitement le temps du confinement
  3. Des liens vers des sites internet « ressources » pour faire face au Covid-19.