Méditer lors du confinement

Le contenu et les méditations qui suivent sont proposés par Stéphany Pelissolo, psychologue clinicienne.

Au cœur de la tourmente, notre esprit s’agite, submergé par des vagues d’émotions. Ceci est profondément humain.

Comment apaiser son esprit ? Comment ne pas ajouter de la souffrance à une situation difficile à vivre ? Comment entrevoir l’opportunité de passer du mode faire au mode être ?

En méditant…

Mais qu’est-ce-que méditer ?

C’est s’arrêter et prendre le temps de se demander  : “Au fait, comment je vais en cet instant? De quoi ai-je besoin ici et maintenant pour prendre soin de moi?”.

Méditer permet de développer un état de conscience particulier et contraire à celui dans lequel nous sommes habituellement : le pilote automatique ou encore le mode faire. Au cours des exercices, nous allons apprendre à poser notre attention intentionnellement sur le moment présent et ce, sans jugement.

Méditer, c’est accéder à la connaissance et à la compréhension :

  • de notre corps, en explorant toutes les sensations présentes, lesquelles reflètent souvent l’état dans lequel nous sommes.
  • de notre expérience de l’instant (sa tonalité affective, son caractère agréable, désagréable ou neutre) et de notre réactivité à cet instant (est-ce que je cherche à éviter le désagréable ? À maintenir l’agréable ? Juste remarquer cela sans chercher à interpréter. Qu’est-ce qui est bon ou mauvais pour moi ? pour les autres ?) ;
  • de notre état émotionnel (comment allons-nous ? Quelle est notre météo intérieure ?) ;
  • de l’état de notre esprit, les pensées et les images mentales qui vont et viennent.

Sans cette compréhension de soi-même, il est difficile de ne plus se laisser embarquer dans le cercle vicieux de nos émotions (anxiété, tristesse, colère, frustration, peur, désespoir…).

Dans les pages suivantes, chaque méditation vous sera expliquée.

Vous pouvez suivre un programme de méditation en 7 jours ou choisir les méditations en fonction de votre problématique : méditer pour gérer ses émotions, gérer l’épuisement et le surmenage et gérer ses addictions.